FAQ   Membres   Groupes   S’enregistrer   Messages privé   Profil   Dé/connexion 


Recherche rapide :
 

 Ecole Kakita, opus 3 (samedi 17 février 2018) Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Dim 18 Fév - 08:57 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

Retour à l'Ecole Kakita !




Briefing









Sempai et kohai, par binômes :

- Kakita Tami de la maison Ashidaka, avec Daidoji Isoroku de la maison Hiramori




- Yasuki Koin avec Kakita Yu




- Kakita Seigikuren, avec Daidoji Minato de la maison Junichi




- Kakita Umeko de la maison Iwasaki, avec Daidoji Shigeo de la maison Junichi




- Et Doji Hanae de la maison Morehei, avec Kakita Hisoka...
Mais Hanae est absente pour le moment : elle est partie fêter Suitengu, fortune vengeresse de la mer, selon la coutume de sa famille.



On se salue




On discute




Photo de famille




Avec le sensei

Visiter le site web du posteur
Publicité




MessagePosté le: Dim 18 Fév - 08:57 (2018) Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Dim 18 Fév - 18:23 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

11h : départ du jeu

Nous sommes encore à l'heure de Shiba (16h-18h), et les kohai (les newbies, la promo d'automne) assurent la garde du dojo, pendant que leur maître Doji Kyoso est dans les bois à la tête d'un détachement, comme presque tous les élèves, instructeurs et maîtres de l'école.

Seuls Kakita Nori et ses élèves sont restés. Ils profitent d'une cérémonie du thé pour se remettre de leurs récentes émotions. Leurs blessures viennent à peine d'être soignées.

Soudain, Kakita Nori fait irruption dans la cour extérieur.
Il appelle les Kohai pour qu'ils prennent leurs sempai en charge pendant que lui-même va chercher l'instructeur.
Ses élèves sont étendus dans la cour et le pavillon de thé, inconscients.
Il pense que Kakita Yuri saura les guérir.

Daidoji Isoroku, Daidoji Minato et Daidoji Shigeo se portent auprès d'eux, et commencent à les examiner et à les déplacer à l'intérieur du dojo. Un serviteur reste avec eux pour les assister. Il ne sait pas ce qui s'est passé. Les samurai étaient en train de finir leur cérémonie du thé. Leur sensei est venu l'appeler précipitamment, lui a fait boire quelques gorgées du thé restant dans le gobelet, avant de repartir sans autre explication.

Kakita Yu et Kakita Hisoka restent dehors pour assurer la garde. Ils en profitent pour effectuer également quelques exercices, et s'affrontent en duel d'entrainement.










Arrivée de Kakita Yuri, l'instructeur.
Il diagnostique un empoisonnement, mais ne peut identifier le poison avec précision (on peut être maître en médecine et ne pas être expert en poisons...).

Les trois Daidoji sont perplexes

Isoroku




Minato




Shigeo




Les sempai sont dans un état critique. Kakita Tami et Kakita Seigikuren, en particulier, semblent très faibles, et leur corps se refroidit dangereusement.
Kakita Yuri fait cependant son possible, et met les élèves à contribution :

Apporter des couvertures



Préparer des cataplasmes



Servir du thé



Lancer un feu dans la cheminée





Kakita Tami




Kakita Seigikuren




Leur état semble se stabiliser




Ce n'est pas une raison pour se reposer !
Kakita Yuri envoie Daidoji Minato, qui possède quelques notions d'herboristerie, chercher des plantes dans le jardin médicinal du dojo.
Son frère cadet l'accompagne.

Ils ramassent précipitamment les plantes qui leur ont été désignées, puis reviennent dare-dare.


Shigeo en pleine course...




Pendant ce temps, Kakita Yu et Kakita Hisoka poursuivent leur garde tout en s'entrainant au Kyujutsu.
Kakita Hisoka provoque sa dohai, et lui lance un défi... qu'elle emporte haut la main.

Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Dim 18 Fév - 22:28 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

Heure de Bayushi (18h-20h)
Un instructeur revient, précédant de peu d'autres élèves. Les kohai sont relevés de leur garde.
Kakita Yu et Kakita Hisoka rejoignent leurs camarades à l'intérieur du dojo.

On faire boire du thé aux victimes de l'empoisonnement, avec des fortifiants






Kakita Yuri fait également appliquer des fortifiants en cataplasme.


Daidoji Shigeo s'occupe des préparations




Pendant ce temps, l'instructeur enseigne les techniques de massage pour stimuler certains chakras




Au travail !






Retour de Kakita Nori, qui avait assuré la relève de son instructeur dans les bois.
Kakita Yuri lui fait son rapport.
Il propose de veiller ses élèves toute la nuit.

Le sensei reprend les élèves de son collège Doji Kyoso : comment peuvent-ils avoir aussi mal disposés leurs sabres sur le ratelier ? Même en tenant compte de la précipitation, cela reste inacceptable !
(-1 point de Statut)

Kakita Nori les corrige :
- on ne pose pas le sabre sur le fil de la lame, pour éviter que cette dernière ne s'émousse.
- le sens dans lequel on pose le sabre n'est pas le même en temps de guerre et en temps de paix.
Il explique la logique qui préside à ce choix.




Puis il les congédie et les autorise à aller se coucher.
Il les salue, tandis que les élèves inclinent vaguement la tête, voire lui tournent directement le dos !
Décidément, ces jeunes manquent de savoir vivre...
(-1 deuxième point de Statut)
Il les interpelle, les reprend, et leur rappelle cette politesse élémentaire.

Les élèves vont se coucher, tandis que Kakita Nori se retire pour lire, méditer et se reposer.
Puis il se rend dans l'étude pour rédiger quelques missives.
Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Lun 19 Fév - 11:31 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

12h :
Le lendemain matin, à l'heure d'Amaterasu (6h-8h) :

Quand les élèves se lèvent, Kakita Nori est reparti patrouiller dans les bois.
Kakita Nori est toujours au chevet de ses élèves, et Yasuki Koin émerge de son inconscience.

L'instructeur laisse les élèves en charge des blessés, et va se coucher.
Les élèves prennent donc le relais...
Ils constatent également que l'étude a été laissée en désordre. Ils trouvent le rouleau de poèmes offert par Kakita Gihei à terre, et plusieurs feuilles de riz griffonnées et chiffonnées, avec des essais de calligraphie.

Arrivée d'une délégation du clan du Lion. Trois samurai de la famille Matsu se présentent aux portes du dojo. Ils n'ont pas l'air commodes, et s'offusquent d'être accueillis par des enfants.
Les élèves doivent se résoudre à réveiller l'instructeur.

Ce dernier demande à ce que les Lions aillent patienter dans le pavillon d'attente.
Yasuki Koin leur transmet la consigne, mais l'ambassadeur Matsu ne semble guère disposé à coopérer. Ses yojimbo s'offusquent qu'on leur demande d'attendre dehors, qui plus est par le temps qu'il fait.

Yasuki Koin finit par se rendre lui-même au pavillon d'attente. Les Matsu daignent le suivre, tout en continuant à manifester leur mépris.

Kakita Yuri vient les retrouver, et échange quelques instants avec eux. Ils sont en mission diplomatique, avec un laisser-passer qui leur a permis de traverser les terres de la famille Kakita. Leurs papiers ont déjà été vérifiés par diverses patrouilles.
Ils demandent à rencontrer Kakita Nori. Ce dernier n'est pas au dojo.
L'instructeur demande donc aux Matsu d'attendre là, tandis qu'il envoie les élèves chercher le sensei.
Lui-même va les relayer au chevet des élèves encore inconscients.

Les élèves partent donc dans le bois proche, au niveau du secteur où leur maître est sensé patrouiller.
Mais les Lions les suivent à distance au lieu de rester au dojo.

Kakita Nori entend les appels de ses élèves, et vient vers eux. Ils aperçoit soudain les hakamas jaunes des Lions au travers des bois. Il s'élance et coupe à travers bois pour leur couper la route.
Mais ces derniers gardent leurs armes au fourreau, et le toisent bras croisés, en attendant qu'il les rejoignent.
La conversation s'engage, tandis que les élèves reviennent vers eux par le chemin.
Elle s'envenime très rapidement.
Kakita Nori ne veut pas discuter avec eux et les somme de repartir.
Les Matsu demandent des explications pour le message incendiaire qu'ils ont reçu du sensei. Ce dernier s'offusque de leur plainte. Comment osent-ils après l'attaque de la veille ?
Les ambassadeurs nient toute participation de leur clan à une telle attaque, et lui demandent sur quoi repose son accusation.
Ils rejettent ensuite les éléments évoqués par le Kakita.
Ce dernier finit par trancher : "Ma parole suffit".
Il s'emporte également de certaines insinuations (de petites piques à l'égard du clan de la Grue).
A nouveau il les somme de partir.

Les Lions finissent par annoncer leur départ, mais en indiquant qu'ils reviendront avec une armée puisque la Grue refuse la discussion.
Le sensei s'esclaffe, en disant que c'est trop facile. Tout d'abord ils provoquent la guerre, ensuite ils envoient une mission diplomatique et proclament que c'est l'autre clan qui a provoqué la guerre !
Les Matsu continuent à rétorquer, mais maintiennent leur version.

Kakita Nori s'écrie : "il suffit".
Puis il frappe en dégainant son sabre. Deux Lions s'écroulent sous son premier coup.
Seul le dernier a eu le temps de dégainer son sabre. Mais le sensei le frappe à son tour, et lui tranche le poignet tout en entaillant son torse. Il tombe inerte.

Kakita-sensei quitte alors les lieux, en chargeant les élèves de "régler l'affaire".
Il retourne à sa patrouille.

Les élèves discutent entre eux sur ce qu'il convient de faire.
Yasuki Koin finit par prendre ses responsabilités...

Mais Kakita Nori, qui s'est ravisé, revient sur place. Il décapite les trois cadavres, puis brandit leurs têtes comme trophées.
Il éructe que c'est la tradition du clan du Lion de décapiter les vaincus et de conserver leurs dépouilles en trophées. Mais que lui n'est pas un Lion. Il lance alors les têtes à terre avec mépris.










Puis il repart, toujours plein de fureur !

Ses élèves se lancent à sa suite, et tentent de le rappeler et de le raisonner.






Il leur ordonne de retourner au dojo.

Yasuki Koin insiste. Son maître le tance pour son manque d'obéissance (-1 point de Statut).
Il persiste néanmoins, estimant que son sensei n'est pas lui-même.
Son maître finit par se sentir insulté...
Puisque son élève ne veut pas obtempérer, il va le remettre à sa place. Kakita Nori se met en garde.
Yasuki Koin tente de refuser le duel, mais refuse également de retourner au dojo sans son maître.

Kakita Nori dégaine en poussant son kiai. Yasuki Koin dégaine précipitamment.
Le duel est engagé.
Il est de courte durée. L'élève s'écroule, gravement blessé. Son exceptionnelle constitution lui permet d'échapper de justesse à la mort.
Le sensei repart, et laisse les élèves ramener leur condisciple au dojo.


Retour

Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Lun 19 Fév - 14:46 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

13h :
Heure d'Onnotangu (8h-10h)

Les élèves font leur rapport à Kakita Yuri.
Cette dernière se décompose.
Le réveil de Kakita Umeko parvient à peine à lui redonner un peu d'espoir.

Elle reste très inquiète pour Kakita Tami et Kakita Seigikuren. Elle s'est bien rendue compte que ses soins seraient insuffisants pour les sauver. Elle a d'ailleurs envoyé chercher un shugenja.

Ce dernier arrive assez rapidement. Il s'agit de Kakita Waotaka, accompagnée de son assistante, une heimin (membre du "demi-peuple", c'est-à-dire roturière).




Kakita Yuri l'accueille, et lui explique la situation




Les élèves sont soulagés, Kakita Umeko a même le sourire !




Kakita Yuri s'occupe des soins de Yasuki Koin, qu'elle fait installer dans sa propre chambre.




Les blessures causées par le sabre, ça au moins, c'est dans ses cordes !

Pendant ce temps, le shugenja tente d'analyser le nécessaire de cérémonie du thé. Mais il ne décèle rien d'inhabituel.
Comme on lui explique que le sensei a fait boire de ce thé à un serviteur, il fait appeler ce dernier pour l'interroger. Est-il sûr que ce thé soit celui que les élèves ont bu lors du Chanoyu (cérémonie du thé) ?




Pendant que Kakita Waotaka mène son enquête, Daidoji Minato prête main forte aux serviteurs pour préparer le petit déjeuner.
Ces derniers ne savent pas y faire !




Kakita Waotaka est également allé voir le pavillon de thé, mais n'y a rien trouvé d'anormal non plus.
Il revient auprès des convalescents, et leur lance un sort pour renforcer leur anneau de Terre.




Les élèves observent religieusement la scène




Kakita Tami et Kakita Seigikuren reprennent leurs esprits, mais restent très faibles (-1 dans tous leurs anneaux).

Le shugenja se rend ensuite auprès de Yasuki Koin, et accélère son rétablissement.


Tout le monde est prêt à prendre un solide petit-déjeuner !
On passe à table.




Les convives sont servis par ordre de Statut :

- Kakita Yuri, l'instructeur (Statut 3.9)
- Kakita Tami de la maison Ashidaka (Statut 3.0)
- Daidoji Isoroku (Statut 2.5 : il connaissait l'étiquette et n'avait pas fait d'erreur la veille au soir)
- Kakita Seigikuren (Statut 2.2)
- Yasuki Koin (Statut 1.9 : sa défaite en duel contre Kakita Nori ne lui a apporté aucun déshonneur au vu des circonstances)
- Kakita Yu (Statut 1.8 : elle aussi connaissait l'étiquette et n'était pas concernée par les réprimandes de Kakita Nori la veille au soir)
- Kakita Umeko (Statut 1.6)
- Daidoji Minato (Statut 1.1)
- Daidoji Shigeo (Statut 1.1)
- Kakita Waotaka (Statut 1.0 : oui, la carrière de shugenja n'est pas celle qui apporte le plus de Statut...)
- Kakita Hisoka (Statut 1.0)
- l'assistante de Kakita Waotaka (Statut 0.4)












Après l'entrée, on attaque le riz et le porc au caramel.
Le petit-déjeuner du samurai !



De son côté, Daidoji Shigeo, visiblement affamé, oublie les convenances, et tend son assiette au serviteur alors que l'instructeur lui-même n'a pas encore été servi. Ce dernier lui rappelle l'Etiquette (-1 point de Statut).



La conversation va bon train, et l'atmosphère se détend.
Kakita Tami et Yasuki Koin vont jusqu'à s'adonner à des pitreries avec leurs baguettes.
L'instructeur les reprend (-1 point de Statut).



Kakita Yu raconte ses échanges du matin avec Kakita Hisoka (sabre et arc).
Hisoka reconnaît sa défaite du matin au Kuyjutsu, alors qu'il l'avait lui-même défiée.
(+1 point de Statut pour Kakita Yu, +1 deuxième pour s'en être vantée)

Daidoji Minato raconte un de ses exploits de jeunesse, une chasse contre un monstre à trois têtes.
Mais ses condisciples émettent assez rapidement des doutes sur son histoire, et se moquent un peu de lui (-1 point de Statut pour ce qui passe désormais pour un mensonge).

On interroge l'instructeur sur les retombées de l'agression de leur sensei sur les Lions.
Mais ce dernier montre sa maîtrise de la "Sincérité" (détourner la vérité sans mentir), en présentant une version des faits, qui, tout en restant totalement factuelle, retourne la situation à l'avantage du clan de la Grue.
Ses élèves sont très impressionnés (+1 point de Statut).



Les jeunes élèves ont faim. On procède donc à un deuxième service.
Mais Yasuki Koin, l'appétit sans doute aiguisé par ses récentes tribulations, casse la cuillère en voulant se servir trop copieusement.
Chacun arbore un sourire en coin ou le taquine amicalement (-1 point de Statut).
Il sera désormais servi après Kakita Yu, tandis qu'on hésite à servir Kakita Hisoka et Kakita Waotaka avant Daidoji Minato...

Les rangs de Statut à la fin du repas :

- Kakita Yuri, l'instructeur (Statut 4.0)
- Kakita Tami de la maison Ashidaka (Statut 2.9)
- Daidoji Isoroku (Statut 2.5)
- Kakita Seigikuren (Statut 2.2)
- Kakita Yu (Statut 2.0)
- Yasuki Koin (Statut 1.7)
- Kakita Umeko (Statut 1.6)
- Daidoji Minato (Statut 1.0)
- Daidoji Shigeo (Statut 1.0)
- Kakita Waotaka (Statut 1.0)
- Kakita Hisoka (Statut 1.0)
- l'assistante de Kakita Waotaka (Statut 0.4)
Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Jeu 22 Fév - 07:11 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

14h :

Le repas se poursuit, avec un deuxième service, suivi d'un dessert et d'une boisson exotique bien connue du clan de la Licorne (café !).


Puis les élèves profitent d'un temps de repos et de détente.
Certains ont bien besoin de récupérer du Vide !
(Yasuki Koin est à -2, les autres anciens à -1)

Kakita Tami propose à ses dohai de partager un verre de saké.




Sous le regard attentif de l'orga... Twisted Evil




Ils récupèrent un point de Vide.



Kakita Yuri fait des exercices de méditation (Tai Chi), et Daidoji Isoroku se retire pour se reposer.

Pendant ce temps, les discussions vont bon train.





Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Jeu 22 Fév - 07:41 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

15h :

Heure d'Hantei (10h-12h)

L'instructeur convoque les trois membres de la famille Kakita ayant le plus haut rang de Statut.
Ils viennent avec lui dans l'étude (salle de calligraphie).




Kakita Tami



Kakita Seigikuren




Kakita Yu




Il leur explique que manifestement, Kakita Nori n'a pas seulement envoyé de messages au clan du Lion.
Et que lui-même est convoqué auprès de son Daimyo, qui attend des explications...

Il va donc laisser Kakita Tami, seul adulte de l'école présent, assurer la sécurité de ses condisciples, et si possible, restaurer l'honneur de l'école. S'il peut ramener Kakita Nori au dojo, qu'il le fasse, mais qu'il ne mette pas inconsidérément en danger la vie des élèves.


Comme Kakita Tami et Kakita Seigikuren sont toujours très faibles, il tente de les soigner ou du moins de les fortifier, avant de partir.


Kakita Tami n'est pas très rassuré par la perspective d'une séance d'acuponcture...




Mais finit par se détendre.




Pendant ce temps, Kakita Yu admire le parchemin de poèmes offert par Kakita Gihei à Kakita Nori.




C'est traditionnellement l'heure de l'entraînement.
Kakita Hisoka, Daidoji Shigeo et Daidoji Minato prennent leur iaito (sabre d'entraînement).




Pendant qu'ils sortent échanger quelques passes d'armes, Yasuki Koin propose des exercices de méditation et d'assouplissement.












Entraînement au sabre à l'extérieur du dojo






A l'issue de ses exercices, Yasuki Koin s'écroule, inconscient.
Il présente les mêmes symptômes que lors de son empoisonnement.
Le shugenja prend soin de lui et finit par réussir à le faire revenir à lui.
Il est désormais très faible (-1 dans tous ses anneaux, sauf le Vide).


Puis, Kakita Tami rassemble tout le monde




Les élèves conçoivent un plan pour capturer Kakita Nori et le ramener de force au dojo.
Pour s'assurer leur succès, ils vont recourir aux services du shugenja pour l'endormir, mais vont ensuite avoir besoin de le maîtriser physiquement.

Kakita Tami envoie un serviteur chercher une corde.
Puis il s'entrainent à la lutte.

Yasuki Koin donne quelques trucs à Daidoji Isoroku.






Ce dernier semble avoir des dispositions pour cet art...




Les élèves vont avoir besoin de se coordonner. Quand ils saisiront le sensei endormi, ce dernier va se réveiller. Il faut donc qu'ils agissent tous en même temps.
Ils s'exercent sur Kakita Seigikuren, toujours sous la direction de Kakita Tami.




La servante de Waotaka est déjà prête à sortir.




En route !




Tout le monde s'équipe.




Kakita Tami redonne les consignes.




Kakita Yu est déterminée.




Kakita Tami est rassuré de pouvoir compter sur un shugenja




Même s'il est un peu intimidant.




Les élèves repartent à la recherche du sensei.








Kakita Nori est en vue.
Yasuki Koin, au vu de sa dernière rencontre avec son maître, préfère se cacher derrière un arbre, quelque peu inquiet.




Il tente de se détendre et de méditer




Kakita Tami va au devant du sensei, suivi des autres élèves.
Il explique au maître qu'ils viennent patrouiller avec lui.
Kakita Nori donne des ordres pour les répartir sur différentes zones.

Il demande à Yasuki Koin de sortir de sa cachette, en espérant qu'il a retenu la leçon précédente.
Il aperçoit également le shugenja, qui le salue, et vient se présenter à lui.

Mais Kakita Waotaka profite de ce début de conversation pour lancer son sort sur Kakita Nori, surpris.
« Nemuru kaze »

Le sensei s'endort.
Daidoji Minato le retient et amortit sa chute pour éviter qu'il ne se réveille.

Puis tous les élèves, en chuchotant, se répartissent tout autour de lui, en suivant les directives de Kakita Tami.
A son signal, ils l'empoignent, qui par le bras, qui par la jambe, la tête, le torse, ...

Kakita Nori se débat comme un forcené.
Kakita Tami, Kakita Seigikuren ou encore Yasuki Koin, affaiblis tous les trois, sont successivement projetés. Et la plupart peinent à maintenir leur prise.
Heureusement que le groupe peut compter sur les muscles des Daidoji !

Kakita Nori est finalement maîtrisé, ligoté et emmené.










Retour victorieux au dojo (+1 point de Statut à tous)

Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Jeu 22 Fév - 10:48 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

16h :

Heure d'Akodo (12h-14h)

Les élèves arrivent au dojo.
Yasuki Koin se réchauffe auprès du feu.




Kakita Nori est attaché à un pilier. Il semble fou furieux.




Le shugenja utilise un sort de sensation sur le sensei.




Il détecte la présence d'un kansen.




Il explique : un kansen est un esprit maléfique, un kami corrompu par la puissance infernale de Jigoku, le royaume du mal.
Celui-ci repose dans le corps même du sensei et le possède.

Il décide alors de procéder à un rituel de bannissement avec son assistante.


Les élèves assistent tranquillement au rituel. Mais le kansen se déchaine.
Le sensei perd connaissance.
L'esprit sort du corps de Nori et attaque les ritualistes. Les élèves tentent de s'interposer. Il s'en prend alors à eux, les lacérant de coups.
Leurs armes sont inefficaces contre lui.
Mais le shugenja, tout en poursuivant le rituel, brandit une pierre de jade en direction de l'esprit.
Ce dernier recule.

Il lance alors un sort d'hémorragie sur le shugenja, puis un sort d'affaiblissement.
Kakita Waotaka perd son sang, il lui reste moins d'une minute à vivre.

Kakita Yu saisit alors la pierre de jade, et charge le kansen avec. Ce dernier est repoussé hors du dojo.
Elle le frappe violemment avec la pierre. Il hurle de douleur.

Pendant ce temps, d'autres élèves se précipitent pour soigner Waotaka, et parviennent à arrêter l'hémorragie, tandis que le shugenja, stoïque, continue son office.

A l'extérieur, le combat se poursuit.
Le kansen lance à nouveau ses sortilèges de maho. Kakita Yu s'écroule.
Daidoji Isoroku, muni de son propre pendentif de jade, frappe à son tour l'esprit du mal, pendant qu'on s'occupe de sa dohai.
Il est rejoint par Daidoji Shigeo, qui a ramassé la pierre de jade du shugenja aux pieds de Kakita Yu.

Le kansen, acculé et blessé, lance un sort d'ailes ténébreuses pour s'envoler un peu plus loin et se dégager de là.
Puis il revient à la charge et élimine un par un ses adversaires.

Il ne reste plus que Daidoji Shigeo pour lui faire face. Ce dernier lui fonce dessus et lui plaque le jade contre le torse. Le kansen hurle, et le rue de coups. Mais il ne relâche pas son étreinte.
Ils tombent tous deux au sol...

Le rituel touche à sa fin.
Kakita Nori est enfin calme, comme apaisé.




Il semble reprendre ses esprits.



Ses élèves le détachent.
Ses souvenirs lui reviennent progressivement.

Il est effaré de voir tant d'élèves blessés et inconscients.






Umeko, Seigikuren et Waotaka s'activent auprès d'eux.










Le sensei est encore sous le choc des actes qu'il a lui-même commis pendant qu'il était possédé. Il finit par se retirer pour méditer et apaiser son âme.

Il leur laisse le soin des blessés.










Les serviteurs préparent le repas, et servent le thé en attendant.






Le shugenja a fait ce qu'il pouvait.




Les samouraïs goûtent un repos bien mérité.




Les convalescents émergent.






L'enquête reprend.

On interroge les serviteurs.



On fait des hypothèses tout en se restaurant.




Le shugenja utilise ses sorts pour analyser les objets qui ne l'ont pas encore été.



Ils finissent par comprendre que c'était le saké qui était empoisonné.
Et qu'il l'a été entre le repas de la veille et la célébration de leur victoire après le combat contre les "Lions".
En effet, ils en avaient bu sans dommage lors du repas, ainsi que Kakita Nori et Kakita Gihei.
Par la suite, ils sont sortis du dojo.
Il semblerait que quelqu'un se soit introduit dans le dojo et qu'il ait empoisonné le saké. A leur retour, ils ont célébré leur victoire par un verre de saké et un triple "banzaï".
Ils sont tombés inconscients une heure plus tard, à l'issue de la cérémonie du thé.
Quand Kakita Tami a resservi un verre de saké le lendemain matin, c'est Yasuki Koin qui a eu la fin de la bouteille. Pour les autres, il était allé ré-emplir sa bouteille aux réserves. Une heure, plus tard, le poison avait à nouveau fait effet.


En revanche, ils ne parviennent pas à élucider la possession de leur maître.


Le reste de la journée passe, tandis que les blessés se remettent peu à peu, et que les autres menent leur enquête.

Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Jeu 22 Fév - 17:12 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

17h...
(c'est ça aussi, de commencer en retard ! après, on finit en retard...
et ce n'était pas la faute des orgas !)


Le lendemain matin :







Le sensei essaie de reconstituer les évènements, avec l'aide de ses élèves.
Il les félicite pour leur bravoure face au kansen (+3 points de Statut à tous).

Puis il invite plusieurs d'entre eux à s'avancer, pour passer leur gempukku :
- Yasuki Koin, pour sa vaillance face aux bushis (samouraïs guerriers) qui les avaient attaqués deux jours auparavant, et pour son sens du devoir et du sacrifice quand lui-même a perdu l'esprit.
- Kakita Yu, qui a eu le courage et la présence d'esprit d'attaquer le kansen avec le jade.
- Daidoji Isoroku, qui a pris sa suite quand elle est tombée, et qui n'a pas hésité un instant à utiliser le pendentif qu'il tenait de ses ancêtres.
- Daidoji Shigeo, pour avoir tenu seul quand tous les autres étaient tombés, et qui a su terrasser l'esprit du mal.


On procède alors à la cérémonie :

Un par un, les quatre élèves s'avancent à l'appel de leur nom.
Le sensei leur tend un plateau sur lequel est posé le mon du clan, ainsi qu'un wakizashi.
Le candidat saisit lentement le sabre, et s'entaille la paume avec la lame.




Le maître recueille le sang dans le plateau, et ce dernier se répand sur le mon du clan de la Grue.




Kakita Nori remet ce plateau au shugenja.




Avec le sang, ce dernier rédige un parchemin sur la loyauté et le devoir.
Puis il brûle ce parchemin et en recueille les cendres.










On prépare ensuite du thé, qu'on mélange avec la cendre du parchemin.
Et on sert la mixture aux candidats.



Ils la boivent devant leur sensei.





Puis ils se lèvent et proclament leur nouveau prénom.

FIN DU JEU !
Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Jeu 22 Fév - 17:23 (2018) Répondre en citantRevenir en haut

18h : rangement !




Merci à tous les joueurs pour le coup de main !




Puis goûter et débriefing, cette fois suivi de l'AG de l'association.








"Grrrrr..."




"M'en fiche, j'ai deux copains samouraïs pour me protéger..."

Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:00 (2018) Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf Warcraft
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by Dagonfield Génésis :: by nerevare