FAQ   Membres   Groupes   S’enregistrer   Messages privé   Profil   Dé/connexion 


Recherche rapide :
 

 Terra inHospitalis : opus 2 (samedi 15 mars 2014) Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 07:27 (2014) Répondre en citantRevenir en haut

Merci à tous pour ce mini-GN !

Voici les premières photos qui arrivent...


Les participants :


Du côté hospitalier, c'est Sœur Héloïse, Chevalier servant de l'ordre de l'Hôpital, qui a été mise à la tête de cette expédition.




Elle est assistée de Frère Alaric, Frère sergent de son état.




Frère Roland, profès du chapitre prétorien, les accompagne sur l'ordre du Commandeur, pour s'assurer que la mission ne disparaisse corps et biens.




Suivent les frères servants : Frère Arne, archer et éclaireur,




Frère Erin, soigneur et combattant,




Sœur Gaïa, Médecin émérite,




Quelques novices ont également été volontaires pour cette mission :

Sœur Shaira la mystique,




Sœur Magdalena l'apothicaire,




et Frère Faraïth le chirurgien de campagne.




Pour finir, Aby la demie-orc, condamnée à faire amende honorable, les accompagne en accomplissement de sa peine, sous la garde de Sœur Shaira.




Photo de famille





En face d'eux, des yétis...

Migooo,




et Magoo,







mais aussi Graor le chaman,




et Erasiel, une créature nimbée de lumière aux ailes de corbeau.

Visiter le site web du posteur
Publicité




MessagePosté le: Dim 16 Mar - 07:27 (2014) Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 08:32 (2014) Répondre en citantRevenir en haut

Dès le départ du jeu, les hospitaliers reçoivent les consignes de Soeur Héloïse.
Comme ils sont parvenus à un premier obstacle, un long pierrier gelé qui semble presque infranchissable, elle prépare ses hommes...



Prière.

Les hospitaliers entreprennent de franchir le pierrier. Aby et Frère Arne lancent leurs grappins, et ouvrent la marche.










Sœur Magdalena entreprend l'escalade sans corde, et aide Sœur Shaira à monter. Malheureusement, les deux novices tombent immédiatement, déséquilibrées par le poids de leurs sacs.




Elles se délestent de tout ça, et Sœur Gaïa parvient à bricoler un système de portage sur son dos.
Frère Faraïth attache ensemble les bagages restants aux extrémités des cordes, pour pouvoir les hisser une fois arrivé en haut.
L'ascension de poursuit. Les hospitaliers montent un par un à la corde.




Sœur Héloïse demande à Frère Arne d'établir un deuxième palier, pendant que les derniers membres du groupe montent à la corde d'Aby.






On monte, on monte...




Arrivés en haut, les hospitaliers sont complètement gelés par leur longue ascension dans la neige et la glace.
Les pisteurs ont trouvé un ruisseau d'eau fraîche qui court sous la glace.
On construit là un abri de fortune, on fait du feu.
Chacun tente de se réchauffer et de soigner ses engelures. On écoute attentivement les conseils de Sœur Gaïa, qui les aide à éviter l'hypothermie.



On s'organise. Les uns ramènent du bois pour le feu et des branchages pour l'abri, les autres percent la glace pour récupérer de l'eau, et préparent des grogs, des infusions et autres stimulants pour lutter contre le froid.






Le stimulant préparé par Sœur Magdalena l'apothicaire est efficace, mais qu'est-ce qu'il est mauvais !




Repas.
Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 16:00 (2014) Répondre en citantRevenir en haut

Après s'être restaurés, les hospitaliers se préparent à repartir...








Et le prétorien à rester au camp.




Prière




"Toi l'Unique, Créateur de toute vie,
Aide-nous à te servir et à la protéger,
En tout lieu et en toutes circonstances.
Que nos mains servent à soigner et non à blesser,
Que nos armes servent à protéger et non à tuer."




Les hospitaliers repartent, ceux dont les chaussures ne sont pas adaptées et glissent trop sont soutenus par leurs compagnons ou s'appuient sur un bâton.
En effet, la pente, verglacée, reste très glissante.






Alors qu'ils sont sur le point de parvenir en haut d'une longue montée sur un chemin glissant, les hospitaliers aperçoivent deux yétis en haut de la butte...
Ces derniers déclenchent une avalanche de neige et de glace sur eux, avant de leur jeter une tête humaine, sans doute par provocation et dérision. Tous sont emportés et jetés à terre.



Chacun se relève. Sœur Héloïse prie l'Unique et obtient la guérison de ses compagnons. Ils reprennent leur route, et se font à nouveau attaquer par les yétis, qui leur jettent un tronc d'arbre dessus...

Au cœur de la mêlée qui s'ensuit, Sœur Héloïse invoque à nouveau l'Unique. C'est peut-être l'invocation de trop, car une grande lumière céleste baigne alors toute la scène, plongeant les combattants hospitaliers dans un état de transe profonde... alors que les yétis, eux, voient la lumière mais n'en ont cure.
Ils en profitent pour enlever Sœur Shaira, et l'emmènent à leur repaire.



Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Lun 24 Mar - 18:49 (2014) Répondre en citantRevenir en haut

Soeur Shaira revient à elle dans la grotte, devant un grand être tout blanc.
Elle est torturée par les yétis, sur ordre de cette espèce d'ange aux ailes noires.

Mais résolue à ne pas se laisser faire, la fougueuse novice s'empare d'une arme.
La créature, qui se présentera plus tard sous le nom d'Erasiel, se moque d'elle, et l'invite à le frapper de toute la force de sa foi, bras écartés...

"Magique !"
Erasiel recule et titube, blessé en pleine poitrine, et surpris par la vigueur d'une foi qu'il pensait dérisoire...

Les yétis se ruent sur elle et la rouent de coups.
L'un d'eux ne peut résister à l'envie d'en croquer un petit bout.

L'être vêtu de blanc ordonne aux yétis d'aller lui ramener un autre humain, pendant qu'il s'occupe de celle-ci.
L'un d'eux reste encore un peu, mais finit par rejoindre ses compagnons.

Erasiel emmène ensuite Shaira au fond de la grotte, devant un cube de glace d'où émane un froid mortel...




Pendant ce temps, les hospitaliers ont repris leurs esprits et leur ascension.
Le chemin, devenu plat et praticable, a facilité leur progression. Mais le froid ne cesse de croître au fur et à mesure qu'ils avancent. Alors que les traces des yétis s'éloignent en contre-bas du chemin, ils montent le camp, et se soignent à nouveau auprès du feu.

Puis ils descendent en rappel sur les traces des yétis...
Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Mer 26 Mar - 15:18 (2014) Répondre en citantRevenir en haut

Les yétis remontent le chemin, tandis que les hospitaliers le descendent...
Les deux groupes s'affrontent.

Après un long combat pied à pied, Migooo et Magoo, qui n'ont pas cédé un pouce de terrain, finissent par être débordés par le nombre.
Magoo tombe hors de combat, et roule au sol.
Mais après quelques instants, il pousse un cri de rage et se relève pour attaquer de plus belle.
Graor le chaman, qui venait de les rejoindre, parvient à se replier, blessé, tandis que ses deux compagnons sont mis hors d'état de nuire.

Pendant qu'il retourne à la grotte se faire soigner, les hospitaliers se soignent, et enterrent le cadavre d'un enfant, jusque là suspendu par le pied...



Puis ils s'occupent des yétis et montent un camp de fortune pour lutter contre le froid.


Soeur Shaira refait alors son apparition, mais son corps est recouvert de givre, et ses yeux emplis d'un regard féroce... Elle les attaque comme une bête sauvage, incapable de reconnaître ses amis.

Graor l'accompagne. Malgré cela, l'ancienne novice est mise hors d'état de nuire, et Graor est à nouveau contraint de se replier, poursuivi par Aby l'invulnérable, qui s'arrête rapidement pour ne pas trop s'éloigner du groupe.

Les hospitaliers s'inquiètent. Plusieurs d'entre eux ont été blessé à coups de griffes, et sentent du givre les démanger dans leurs plaies. S'ils deviennent yétis à leur tour, les rares hospitaliers indemnes ne pourront faire face.


Graor retourne voir Erasiel à la grotte. Quand il revient, ses blessures ont à nouveau disparu.
Il s'approche, mais garde ces distances. Aby vient à sa rencontre.
Il l'attaque alors, et son bâton de chaman se révèle désormais capable de la blesser. La demie-orc, surprise, finit par tomber sous ses coups.

Gaïa et Magdalena tentent de repousser le yéti avec leurs torches. Elles parviennent à l'empêcher d'avancer plus avant et de les attaquer à leur tour, mais pas de s'emparer du pied d'Aby, et de commencer à la trainer au sol, avant de la charger sur son dos.


Frère Arne tente de l'atteindre avec ses flèches. Mais Graor utilise le corps de sa proie comme bouclier.
Certaines flèches le ratent cependant de justesse. Le yéti finit par poser sa proie pour attaquer l'archer, qui se replie très vite.



Les hospitaliers tentent de se réorganiser.
Comme ils s'y attendent, Aby revient avec Graor, couverte de givre et remplie de bestialité.
Ils attaquent ensemble.
Cette fois, les hospitaliers sont mieux organisés. Ils tentent de les repousser avec des torches.
Mais Aby ne craint pas le feu...
Soeur Magdalena parvient quand même à la repousser avec son bâton. Malheureusement, Graor parvient à prendre la novice à revers pendant qu'elle faisait reculer Aby. Aby fonce alors au travers du groupe.
Seul Frère Arne parvient à la blesser de son épée.

Graor et Aby finissent à terre.


On les laisse là pour soigner les blessés. Graor rampe encore, péniblement.




Il hurle de rage, et finit par se relever, fou furieux. Frère Faraïth a le temps de se replier en vitesse, tandis qu'il s'empare de Soeur Magdalena, qui gît encore sans force.
Sœur Héloïse tente de l'en empêcher, mais le terrain est glissant, et le yéti sait en jouer...


Magoo, le yéti, tente de s'échapper malgré ses blessures. Ne pouvant se tenir debout, il commence à se laisser rouler le long de la pente verglacée.
Plusieurs hospitaliers se précipitent pour l'arrêter, et peinent à ne pas tomber à leur tour.
Aby, elle, régénère de ses blessures, sans que personne ne fasse attention à elle.

Graor revient encore, seul. Il contourne le groupe et attaque en bas de la pente, là où se trouvent Magoo et ses poursuivants.
Frère Erin vient au-devant de lui, mais se fait mettre à mal.
Frère Alaric se porte à son secours, mais doit reculer sous les assauts de la bête sauvage. Il trébuche sur le corps de Magoo, et tombe à la renverse.
Graor lui saute dessus et le laboure de ses griffes.
Arne et Faraïth tentent de l'en empêcher.
Mais Aby, qui a profité de la confusion pour se relever péniblement, prend l'archer à revers, tandis que Graor se débarrasse facilement du soigneur.

Héloïse et Gaïa jouent le tout pour le tout. Elles prennent la direction de la grotte.

Finalement, Graor parvient à s'enfuir en portant Magoo sur son dos. Aby est prête à se charger de finir la besogne, mais le chaman grogne en montrant Héloïse et Gaïa, qui sont déjà loin...
Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Sam 5 Avr - 09:40 (2014) Répondre en citantRevenir en haut

Pendant ce temps, Sœur Magdalena reprend ses esprits.



Erasiel s'est contenté de la soigner et se présente comme son sauveur, avant de l'envoyer surprendre Graor de dos.
Elle reprend le chemin qui s'éloigne de la grotte, avant d'être rejointe par Héloïse et Gaïa, qui arrivent en sens inverse.

Ensemble, elles retournent jusqu'à la grotte.






Graor, qui porte toujours Magoo, est sur leurs talons avec Aby.
Elles ont à peine le temps d'engager la discussion avec Erasiel, qu'ils font déjà leur apparition.
Graor pose son fardeau, et vient vite, gesticulant et poussant des grognements en montrant les trois hospitalières, manifestement à l'attention d'Erasiel.

Ce dernier vient au devant de lui... et lui donne un grand coup de poing dans le ventre.
Graor, plié en deux de douleur, tombe à terre.

Un étrange combat s'ensuit. Graor hurle, pleure, manifeste colère, déception et désespoir...
Il ne semble pas comprendre pourquoi Erasiel l'empêche de passer.
Ses coups n'affectent nullement l'être ailé, qui le terrasse aisément, avant de s'occuper d'Aby et de Magoo.

Magoo, menoté par les hospitalières, est ramené à la grotte, ainsi que les autres.



Les hospitalières découvrent le cube de glace.




Et les explications de celui qui s'est présenté comme Erasiel le purificateur, les laissent dubitatives...





Erasiel semble chercher à ce qu'elles entreprennent un rituel en utilisant toutes les reliques saintes qu'elles possèdent.
Elles prennent un moment à part pour se concerter, avant d'aller chercher le reste de leur groupe.

Visiter le site web du posteur
Zorga 1er
Administrateur

Hors ligne

Localisation: Villefranche-sur-Saône

MessagePosté le: Sam 5 Avr - 13:12 (2014) Répondre en citantRevenir en haut

Retour au camp



A leur arrivée, Alaric et Faraïth, laissés inconscients au bas de la pente verglacée par la dernière attaque de Graor, sont morts.
Arne et Erin ont réussi à ramper pour remonter la pente et se réchauffer auprès du feu en attendant qu'on vienne les secourir.



Après avoir été soignés par la prière d'Héloïse puis par des soins naturels, ils ramènent les corps de leurs frères. On les enterre.
Sœur Héloïse leur suggère de récupérer l'équipement de Frère Alaric, et notamment son armure.

Frère Erin finit par revêtir la cotte de mailles du défunt.




Après avoir vainement tenté de fabriquer un brancard pour transporter Sœur Shaira, Gaïa et Magdalena usent de leurs connaissances des plantes et des décoctions pour la droguer afin de la rendre inoffensive. Puis ils la soignent et l’emmènent avec elles.
Migooo, lui, est laissé sur place.




Retour à la grotte, où les attend Erasiel.




Ce dernier a soigné les yétis, mais les a convaincu de continuer à faire comme s'ils étaient inanimés, pour pouvoir surprendre les hospitaliers en plein rituel et profiter de l'effet de surprise.




Les hospitaliers entreprennent leur rituel, en utilisant la relique dont Sœur Héloïse est gardienne.





Au beau milieu du rituel, Erasiel fait signe aux yétis d'attaquer. Les hospitaliers sont surpris de dos, mais se réorganisent rapidement. Héloïse continue le rituel !
Et au grand dam d'Erasiel qui la guette, elle ne se dépare pas un instant de sa relique...


Quand le cube de glace commence à fondre, il décide de s'enfuir, annonçant aux hospitaliers qu'il leur concède cette victoire, mais que ce n'est que partie remise...

Il s'envole.
Les yétis, de leur côté, sont terrassés par les émotions et les souvenirs qui leur reviennent peu à peu.

Graor continue à pousser son cri de guerre. "Graor ! Gralore ! ... non... Gra... Gr... Ga... Ga... Galore ! Galaure !"
Mais plus les souvenirs lui reviennent et plus le remord l'assaille...

"Qu'ai-je fait ?"

Aby et Shaira, elles, récupèrent plus rapidement et reprennent leurs esprits.



Elles expliquent ce qui leur est arrivé, tandis que les yétis retrouvent progressivement l'usage de la parole.
Tandis qu'Erin le soigne, "Graor", en réalité, le Seigneur de Galaure, autrefois versé dans les arts occultes, explique qu'après la mort de sa femme, ne parvenant pas à en faire le deuil, il avait voulu cesser de ressentir tant de souffrance, et avait fait appel à un esprit de la glace... ce qui avait gelé son cœur et son corps, le changeant peu à peu en yéti.
Le cube de glace datait de cette époque.

Migooo et Magoo, eux, avaient jadis tenté de chasser le yéti qu'il était devenu, et auraient réussi à la capturer s'ils n'avaient eu la mauvaise idée de toucher le cube de glace, qui les avait changés à leur tour en yétis.

Ce n'est que récemment qu'Erasiel était arrivé, et les avait poussés à capturer et à changer volontairement en yétis tous ceux qu'ils pouvaient.


Sœur Héloïse décide de ramener les yétis à la commanderie.
Graor le chaman, alias le seigneur de Galaure, son propre père, qui l'avait laissée aux bons soins du monastère avant de venir se réfugier dans cette grotte pour y réaliser son invocation chamanique, se laisse volontiers enchainer.
Magoo, lui, ne l'entend pas de cette oreille. Il faudra l'assommer et le droguer pour pouvoir l'emmener.

Au retour, on récupère aussi Migooo, tandis que le froid environnant perd de sa vigueur, retrouvant simplement la rigueur habituelle de l'hiver.



Fin du GN !
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:41 (2017) Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf Warcraft
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by Dagonfield Génésis :: by nerevare